notre philosophie

« La seule chose qui ait vraiment de la valeur, en ce monde, c’est l’âme active »

Ralph Waldo Emerson

    La philosophie qui anime l’élan de ces paniers artistiques est bien plus une action qu’une pensée. Car il appartient tout autant aux acteurs artistiques qu’aux acteurs politiques et territoriaux de ce projet de saisir l’occasion rare de retourner une situation subie en une action créatrice et libératrice. 

L’impossibilité de prévoir l’avenir de manière certaine ne devrait pas impliquer l’impossibilité de créer. Au contraire, c’est en créant que nous nous adaptons à l’imprévisible, en embrassant, comme la nomme Bergson, cette « création continue d’imprévisible nouveauté » qui régit le monde qui nous entoure. En transformant un arrêt forcé en une possibilité de mouvement, on fait de la contrainte de la création artistique pendant cette épidémie une opportunité d’ouverture.

Le domaine artistique et culturel, bien plus facilement que d’autres domaines d’activité, peut incarner cette ouverture et ce désir de penser l’action autrement. C’est pourquoi chaque panier incarne, en son sein, cette marque d’ouverture et de mouvement entre les disciplines artistiques qu’il incarne. Dans ce projet, les artistes s’associent entre eux, au-delà de leurs collaborations habituelles, prenant le risque de l’inconnu et donnant sa chance à la rencontre inattendue. Contre la peur de l’inconnu et la crainte de perdre ses repères, ils créent ainsi un pacte de confiance basé sur le savoir-faire de chaque artiste participant au projet. Cette confiance, qui anime l’élan créatif et créateur du projet, doit exister à toutes les échelles du projet. Aussi, cette prise de risque d’embrasser l’inconnu doit également être assumée par tous les acteurs qui portent le projet. C’est pourquoi l’identité des artistes formant les solos, duos et trios des paniers ne peut être révélées avant la représentation. Car c’est dans cette parfaite cohérence, à la fois artistique, philosophique et politique, que nous pourrons réussir à transformer une contrainte en condition de possibilité de liberté, et retrouver ainsi ce qui fait toute la grandeur et l’exception du spectacle vivant. 

Car la démarche ludique et inclusive du projet des paniers artistiques ne vise rien d’autre qu’à retrouver le lien sensible qui unit intimement chaque spectateur et chaque artiste à l’universelle humanité qui est la nôtre. Il n’est donc plus question ici d’individus particuliers ni même de renommée, mais bien plutôt de partage de sensibilités au-delà de nos singularités. C’est dans cette démarche que les paniers artistiques permettront que tous et chacun retrouvent à la fois la grandeur et la joie simple de se sentir acteur du spectacle vivant.

Julie Cloarec-Michaud danseuse et philosophe .

Lancée début juin, l’action Ouvrir l’horizon réunit déjà de nombreux artistes, technicien.nes, responsables de compagnies de création ou de structures culturelles… la liste est à découvrir ici